Recettes traditionnelles

Caribou Coffee 3T net en hausse de 12,5%

Caribou Coffee 3T net en hausse de 12,5%


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Caribou Coffee Inc. a déclaré que la croissance dans ses trois principaux secteurs d'activité – les cafés, les revenus des franchises et les produits de consommation emballés – a entraîné une augmentation de 12,5 % du bénéfice net pour le troisième trimestre clos le 2 octobre.

Pour le trimestre, Caribou a enregistré un bénéfice net de 1,8 million de dollars, ou 9 cents par action, comparativement à 1,6 million de dollars, ou 8 cents par action, un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires total a augmenté de 11,2 millions de dollars, ou 16,1 %, à 81,4 millions de dollars, contre 70,2 millions de dollars un an plus tôt. Ce résultat reflète une augmentation de 4,1 % des ventes des magasins comparables, qui, selon Caribou, résultait principalement de ses efforts pour élargir l'offre alimentaire avec des sandwichs au déjeuner et des sandwichs au fromage grillé pendant la journée du déjeuner.

Les ventes commerciales ont grimpé de 75,5% à 19,8 millions de dollars au troisième trimestre, contre 11,3 millions de dollars un an plus tôt, grâce à la croissance des ventes de biens de consommation emballés dans les épiceries, des ventes de tasses Keurig à portion individuelle et des ventes dans d'autres canaux de restauration.

Les ventes des franchises ont augmenté à 3 millions de dollars, reflétant l'ouverture de 24 magasins franchisés supplémentaires depuis le troisième trimestre de l'année précédente, a déclaré Caribou.

« Nous sommes extrêmement satisfaits de notre performance au troisième trimestre, non seulement d'un point de vue financier, mais aussi à travers l'exécution stratégique qui génère ces résultats et construit notre marque », a déclaré le président et chef de la direction Mike Tattersfield.

« Notre modèle commercial multicanal est le catalyseur de notre succès et génère des avantages synergiques dans toute notre entreprise », a-t-il déclaré. « Nous sommes également ravis d'avoir activé un autre levier de croissance et ouvert trois magasins en propre au troisième trimestre, nos premières ouvertures en plus de trois ans. »

La chaîne a également eu trois ouvertures nettes dans son côté franchisé de l'entreprise.

Caribou Coffee, basée à Minneapolis, exploite 409 cafés et franchise 150 autres emplacements dans 20 États, le district de Columbia et neuf marchés internationaux.

Contactez Mark Brandau à [email protected]
Suivez-le sur Twitter : @Mark_from_NRN


Ce que nous pouvons tous apprendre de l'histoire de Shawn Johnson

Shawn Johnson, un ancien gymnaste qui a participé aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, remportant trois médailles d'argent et une médaille d'or, était connu comme le chouchou de l'Amérique. Au cas où vous n'auriez pas encore vu la vidéo, Shawn a parlé de son expérience sous les feux de la rampe avec l'organisation Je suis deuxième, un mouvement qui encourage les autres à vivre pour Dieu. Vous pouvez regarder toute sa vidéo ici pour en savoir plus sur sa vie.

En un mot, Shawn raconte à nous, auditeurs, le souvenir d'avoir reçu sa première médaille d'argent à Pékin. Le score de Nastia Liukin était le plus élevé et Shawn savait qu'elle ne gagnerait pas l'or avant de donner ce qu'elle appelle l'une des plus grandes performances qu'elle ait jamais données. Dans son esprit, elle pensait que même si elle ne gagnerait pas, au moins elle saurait (et, espérons-le, que d'autres le sauraient également) qu'elle a donné 110% et a fait de son mieux. Cependant, lorsqu'elle a reçu sa médaille d'argent lors de la remise des prix, l'homme qui la lui a donnée a dit : « Je suis désolé. » Shawn a expliqué qu'en entendant ces deux mots, elle avait l'impression qu'elle avait laissé tomber le monde entier et que même si elle avait tout donné, cela ne suffisait pas aux millions de téléspectateurs. Après cela, elle a reçu deux médailles d'argent supplémentaires, et enfin une médaille d'or, mais à ce stade, elle a dit que cela n'avait plus vraiment d'importance.

À partir de là, le jeune de 16 (aujourd'hui 24) ans a été pris dans les filets des médias et de la célébrité. Elle était candidate à "Dancing With the Stars" mais a été critiquée par beaucoup pour sa taille, son poids et sa personnalité. Shawn a déclaré qu'elle avait commencé à tout changer chez elle, ce qui, selon elle, était "épuisant" et qu'en plus de tout cela, elle s'entraînait au moins 40 heures par semaine pour les prochains jeux olympiques. Par pure inquiétude, ses parents voulaient qu'elle consulte un psychologue, la soupçonnant de dépression clinique.

Cependant, Shawn se souvient d'un moment fort qui lui est venu alors qu'elle était sur le point de commencer son entraînement un jour à la poutre. Elle dit qu'en regardant la poutre, elle a senti qu'elle pouvait entendre Dieu lui dire que même si elle avait peur de décevoir beaucoup de gens, il était normal qu'elle suive son cœur et mette tout derrière elle. "À cet instant, j'ai senti que le monde entier était soulevé de mes épaules, et c'était comme à cet instant, je savais que tout irait bien", explique Shawn, "Je donnais mon cœur et mon âme, et j'arrivais à un endroit dont je n'étais pas fier, tout cela pour cette médaille d'or encore une fois dont je me souviens distinctement en 2008 n'étant pas la meilleure chose au monde, et je pense que c'est juste ce genre de validation qu'il y a toujours plus. " Il y a toujours plus. Après mûre réflexion, la gymnaste a choisi de se retirer de la gymnastique de compétition le 3 juin 2012. D'après son expérience, Shawn nous dit que Dieu est tout pour elle et qu'il sera toujours sa récompense la plus fière, quel que soit le nombre de médailles d'or qu'elle pourrait remporter. .

J'ai été tellement inspirée par cette histoire parce que parfois on ne sait pas vraiment ce qui se passe dans la tête des célébrités et des athlètes professionnels. Pour moi, il y a très longtemps (il y a seulement un peu plus de deux ans) je jouais dans une équipe compétitive d'ultimate frisbee au lycée. Nous étions une équipe très performante, remportant des championnats régionaux chaque année, remportant le titre de champion d'État chaque année, la deuxième place aux championnats nationaux et remportant d'autres tournois supplémentaires tout au long de la saison. Ces jours faisaient partie de mes souvenirs préférés du lycée et nous avons tous travaillé très dur pour en arriver là où nous en étions. J'ai les médailles et les trophées pour le prouver. Cependant, je n'ai jamais été satisfait de la façon dont j'ai joué. Au lieu de jouer pour le plaisir, j'ai plutôt commencé à me concentrer uniquement sur le perfectionnement de tout, ce que vous voulez bien sûr améliorer votre jeu, bien sûr, mais j'avais des normes impossibles pour moi-même. Cela gâchait parfois la joie que j'avais autrefois pour le sport, et c'était épuisant.

En tant qu'athlète, vous travaillez vers cet objectif de gagner, d'obtenir la première place. C'est un sentiment incroyable quand on vous donne cette médaille d'or, sachant que tout votre travail acharné a fini par payer, mais ces sentiments sont éphémères. Ces courts instants de bonheur s'estompent, et ils passent avec le temps. Ne vous méprenez pas, ce sont de grands souvenirs et des choses merveilleuses à vivre, mais ce que je veux dire, c'est que ces brèves joies de ce monde ne sont pas notre fin ultime. N'est-il pas incroyable que notre Dieu nous ait créés pour qu'en fin de compte rien de ce monde ne comblera ce vide dans nos cœurs parce que lui seul peut le combler avec son amour ? Il est amour!

Une autre chose importante que je tiens à souligner que j'aime dans l'interview de Shawn est que elle sait maintenant que l'opinion de personne d'autre n'a d'importance. Avec toutes les critiques et les jugements qu'elle a reçus tout au long de sa carrière, elle pensait que se changer et faire ce qu'elle pensait que tout le monde voudrait les rendrait heureux, ce qui rendrait finalement sa heureux. Il y a beaucoup de pression maintenant sur ce à quoi nous devrions ressembler en tant que femmes, comment nous devrions agir et ce que nous devrions faire de nous-mêmes. En fin de compte, cependant, qui est l'opinion qui compte vraiment ? À qui essayons-nous finalement de plaire? En tant qu'enfants, nous faisons ce que nous pouvons pour rendre nos parents fiers. Pour moi, rien de tel que d'entendre un de mes parents dire qu'ils sont fiers de moi. Nous recherchons cette approbation de notre Vrai Père, qui nous dit tous les jours qu'il nous aime. Que ce soit la motivation, de savoir que le Seigneur nous dit, Je suis fier de toi, que ça suffise.

Prenons donc note de l'histoire de Shawn. Il est temps d'abandonner les choses que nous ne pouvons pas contrôler et de vivre notre vie selon la volonté de Dieu. Lorsque nous faisons sa volonté, nous choisissons le meilleur chemin qui nous rendra le plus heureux, et toujours il nous dira, Je t'aime et je suis fier de toi.


Ce que nous pouvons tous apprendre de l'histoire de Shawn Johnson

Shawn Johnson, un ancien gymnaste qui a participé aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, remportant trois médailles d'argent et une médaille d'or, était connu comme le chouchou de l'Amérique. Au cas où vous n'auriez pas encore vu la vidéo, Shawn a parlé de son expérience sous les feux de la rampe avec l'organisation Je suis deuxième, un mouvement qui encourage les autres à vivre pour Dieu. Vous pouvez regarder toute sa vidéo ici pour en savoir plus sur sa vie.

En un mot, Shawn raconte à nous, auditeurs, le souvenir d'avoir reçu sa première médaille d'argent à Pékin. Le score de Nastia Liukin était le plus élevé et Shawn savait qu'elle ne gagnerait pas l'or avant de donner ce qu'elle appelle l'une des plus grandes performances qu'elle ait jamais données. Dans son esprit, elle pensait que même si elle ne gagnerait pas, au moins elle saurait (et, espérons-le, d'autres le sauraient également) qu'elle a donné 110% et a fait de son mieux. Cependant, lorsqu'elle a reçu sa médaille d'argent lors de la remise des prix, l'homme qui la lui a donnée a dit : « Je suis désolé. » Shawn a expliqué qu'en entendant ces deux mots, elle avait l'impression qu'elle avait laissé tomber le monde entier et que même si elle avait tout donné, cela ne suffisait pas aux millions de téléspectateurs. Après cela, elle a reçu deux médailles d'argent supplémentaires, et enfin une médaille d'or, mais à ce stade, elle a dit que cela n'avait plus vraiment d'importance.

À partir de là, le jeune de 16 (aujourd'hui 24) ans a été pris dans les filets des médias et de la célébrité. Elle était candidate à "Dancing With the Stars" mais a été critiquée par beaucoup pour sa taille, son poids et sa personnalité. Shawn a déclaré qu'elle avait commencé à tout changer chez elle, ce qui, selon elle, était "épuisant" et qu'en plus de tout cela, elle s'entraînait au moins 40 heures par semaine pour les prochains jeux olympiques. Par pure inquiétude, ses parents voulaient qu'elle consulte un psychologue, la soupçonnant de dépression clinique.

Cependant, Shawn se souvient d'un moment fort qui lui est venu alors qu'elle était sur le point de commencer son entraînement un jour à la poutre. Elle dit qu'en regardant la poutre, elle a senti qu'elle pouvait entendre Dieu lui dire que même si elle avait peur de décevoir beaucoup de gens, il était normal qu'elle suive son cœur et mette tout derrière elle. "À cet instant, j'ai senti que le monde entier était soulevé de mes épaules, et c'était comme à cet instant, je savais que tout irait bien", explique Shawn, "Je donnais mon cœur et mon âme, et j'arrivais à un endroit dont je n'étais pas fier, tout cela pour cette médaille d'or encore une fois dont je me souviens distinctement en 2008 n'étant pas la meilleure chose au monde, et je pense que c'est juste ce genre de validation qu'il y a toujours plus. " Il y a toujours plus. Après mûre réflexion, la gymnaste a choisi de se retirer de la gymnastique de compétition le 3 juin 2012. D'après son expérience, Shawn nous dit que Dieu est tout pour elle et qu'il sera toujours sa récompense la plus fière, quel que soit le nombre de médailles d'or qu'elle pourrait remporter. .

J'ai été tellement inspirée par cette histoire parce que parfois on ne sait pas vraiment ce qui se passe dans la tête des célébrités et des athlètes professionnels. Pour moi, il y a très longtemps (il y a seulement un peu plus de deux ans) je jouais dans une équipe compétitive d'ultimate frisbee au lycée. Nous étions une équipe très performante, remportant des championnats régionaux chaque année, remportant le titre de champion d'État chaque année, la deuxième place aux championnats nationaux et remportant d'autres tournois supplémentaires tout au long de la saison. Ces jours faisaient partie de mes souvenirs préférés du lycée et nous avons tous travaillé très dur pour en arriver là où nous en étions. J'ai les médailles et les trophées pour le prouver. Cependant, je n'ai jamais été satisfait de la façon dont je jouais. Au lieu de jouer pour le plaisir, j'ai plutôt commencé à me concentrer uniquement sur le perfectionnement de tout, ce que vous voulez bien sûr améliorer votre jeu, bien sûr, mais j'avais des normes impossibles pour moi-même. Cela gâchait parfois la joie que j'avais autrefois pour le sport, et c'était épuisant.

En tant qu'athlète, vous travaillez vers cet objectif de gagner, d'obtenir la première place. C'est un sentiment incroyable quand on vous donne cette médaille d'or, sachant que tout votre travail acharné a fini par payer, mais ces sentiments sont éphémères. Ces courts instants de bonheur s'estompent, et ils passent avec le temps. Ne vous méprenez pas, ce sont de grands souvenirs et des choses merveilleuses à vivre, mais ce que je veux dire, c'est que ces brèves joies de ce monde ne sont pas notre fin ultime. N'est-il pas incroyable que notre Dieu nous ait créés pour qu'en fin de compte rien de ce monde ne comblera ce vide dans nos cœurs parce que lui seul peut le combler avec son amour ? Il est amour!

Une autre chose importante que je tiens à souligner que j'aime dans l'interview de Shawn est que elle sait maintenant que l'opinion de personne d'autre n'a d'importance. Avec toutes les critiques et les jugements qu'elle a reçus tout au long de sa carrière, elle pensait que se changer et faire ce qu'elle pensait que tout le monde voudrait les rendrait heureux, ce qui en fin de compte rendrait sa heureux. Il y a beaucoup de pression maintenant sur ce à quoi nous devrions ressembler en tant que femmes, comment nous devrions agir et ce que nous devrions faire de nous-mêmes. En fin de compte, cependant, qui est l'opinion qui compte vraiment ? A qui cherchons-nous finalement à plaire ? En tant qu'enfants, nous faisons ce que nous pouvons pour rendre nos parents fiers. Pour moi, rien de tel que d'entendre un de mes parents dire qu'ils sont fiers de moi. Nous recherchons cette approbation de notre Vrai Père, qui nous dit tous les jours qu'il nous aime. Que ce soit la motivation, de savoir que le Seigneur nous dit, Je suis fier de toi, que ça suffise.

Prenons donc note de l'histoire de Shawn. Il est temps d'abandonner les choses que nous ne pouvons pas contrôler et de vivre notre vie selon la volonté de Dieu. Lorsque nous faisons sa volonté, nous choisissons le meilleur chemin qui nous rendra le plus heureux, et toujours il nous dira, Je t'aime et je suis fier de toi.


Ce que nous pouvons tous apprendre de l'histoire de Shawn Johnson

Shawn Johnson, un ancien gymnaste qui a participé aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, remportant trois médailles d'argent et une médaille d'or, était connu comme le chouchou de l'Amérique. Au cas où vous n'auriez pas encore vu la vidéo, Shawn a parlé de son expérience sous les feux de la rampe avec l'organisation Je suis deuxième, un mouvement qui encourage les autres à vivre pour Dieu. Vous pouvez regarder toute sa vidéo ici pour en savoir plus sur sa vie.

En un mot, Shawn raconte à nous, auditeurs, le souvenir d'avoir reçu sa première médaille d'argent à Pékin. Le score de Nastia Liukin était le plus élevé et Shawn savait qu'elle ne gagnerait pas l'or avant de donner ce qu'elle appelle l'une des plus grandes performances qu'elle ait jamais données. Dans son esprit, elle pensait que même si elle ne gagnerait pas, au moins elle saurait (et, espérons-le, que d'autres le sauraient également) qu'elle a donné 110% et a fait de son mieux. Cependant, lorsqu'elle a reçu sa médaille d'argent lors de la remise des prix, l'homme qui la lui a donnée a dit : « Je suis désolé. » Shawn a expliqué qu'en entendant ces deux mots, elle avait l'impression qu'elle avait laissé tomber le monde entier et que même si elle avait tout donné, cela ne suffisait pas aux millions de téléspectateurs. Après cela, elle a reçu deux médailles d'argent supplémentaires, et enfin une médaille d'or, mais à ce stade, elle a dit que cela n'avait plus vraiment d'importance.

À partir de là, le jeune de 16 (aujourd'hui 24) ans a été pris dans les filets des médias et de la célébrité. Elle était candidate à "Dancing With the Stars" mais a été critiquée par beaucoup pour sa taille, son poids et sa personnalité. Shawn a déclaré qu'elle avait commencé à tout changer chez elle, ce qui, selon elle, était "épuisant" et qu'en plus de tout cela, elle s'entraînait au moins 40 heures par semaine pour les prochains jeux olympiques. Par pure inquiétude, ses parents voulaient qu'elle consulte un psychologue, la soupçonnant de dépression clinique.

Cependant, Shawn se souvient d'un moment fort qui lui est venu alors qu'elle était sur le point de commencer son entraînement un jour à la poutre. Elle dit qu'en regardant la poutre, elle a senti qu'elle pouvait entendre Dieu lui dire que même si elle avait peur de décevoir beaucoup de gens, il était normal qu'elle suive son cœur et mette tout derrière elle. "À cet instant, j'ai senti que le monde entier était soulevé de mes épaules, et c'était comme à cet instant, je savais que tout irait bien", explique Shawn, "Je donnais mon cœur et mon âme, et j'arrivais à un endroit dont je n'étais pas fier, tout cela pour cette médaille d'or encore une fois dont je me souviens distinctement en 2008 n'étant pas la meilleure chose au monde, et je pense que c'est juste ce genre de validation qu'il y a toujours plus. " Il y a toujours plus. Après mûre réflexion, la gymnaste a choisi de se retirer de la gymnastique de compétition le 3 juin 2012. D'après son expérience, Shawn nous dit que Dieu est tout pour elle et qu'il sera toujours sa récompense la plus fière, quel que soit le nombre de médailles d'or qu'elle pourrait remporter. .

J'ai été tellement inspirée par cette histoire parce que parfois on ne sait pas vraiment ce qui se passe dans la tête des célébrités et des athlètes professionnels. Pour moi, il y a très longtemps (il y a seulement un peu plus de deux ans) je jouais dans une équipe compétitive d'ultimate frisbee au lycée. Nous étions une équipe très performante, remportant des championnats régionaux chaque année, remportant le titre de champion d'État chaque année, la deuxième place aux championnats nationaux et remportant d'autres tournois supplémentaires tout au long de la saison. Ces jours faisaient partie de mes souvenirs préférés du lycée et nous avons tous travaillé très dur pour en arriver là où nous en étions. J'ai les médailles et les trophées pour le prouver. Cependant, je n'ai jamais été satisfait de la façon dont je jouais. Au lieu de jouer pour le plaisir, j'ai plutôt commencé à me concentrer simplement sur le perfectionnement de tout, ce que vous voulez bien sûr améliorer votre jeu, bien sûr, mais j'avais des normes impossibles pour moi-même. Cela gâchait parfois la joie que j'avais autrefois pour le sport, et c'était épuisant.

En tant qu'athlète, vous travaillez vers cet objectif de gagner, d'obtenir la première place. C'est un sentiment incroyable quand on vous donne cette médaille d'or, sachant que tout votre travail acharné a fini par payer, mais ces sentiments sont éphémères. Ces courts instants de bonheur s'estompent, et ils passent avec le temps. Ne vous méprenez pas, ce sont de grands souvenirs et des choses merveilleuses à vivre, mais ce que je veux dire, c'est que ces brèves joies de ce monde ne sont pas notre fin ultime. N'est-il pas incroyable que notre Dieu nous ait créés pour qu'en fin de compte rien de ce monde ne comblera ce vide dans nos cœurs parce que lui seul peut le combler avec son amour ? Il est amour!

Une autre chose importante que je tiens à souligner que j'aime dans l'interview de Shawn est que elle sait maintenant que l'opinion de personne d'autre n'a d'importance. Avec toutes les critiques et les jugements qu'elle a reçus tout au long de sa carrière, elle pensait que se changer et faire ce qu'elle pensait que tout le monde voudrait les rendrait heureux, ce qui en fin de compte rendrait sa heureux. Il y a beaucoup de pression maintenant sur ce à quoi nous devrions ressembler en tant que femmes, comment nous devrions agir et ce que nous devrions faire de nous-mêmes. En fin de compte, cependant, qui est l'opinion qui compte vraiment ? À qui essayons-nous finalement de plaire? En tant qu'enfants, nous faisons ce que nous pouvons pour rendre nos parents fiers. Pour moi, rien de tel que d'entendre un de mes parents dire qu'ils sont fiers de moi. Nous recherchons cette approbation de notre Vrai Père, qui nous dit tous les jours qu'il nous aime. Que ce soit la motivation, de savoir que le Seigneur nous dit, Je suis fier de toi, que ça suffise.

Prenons donc note de l'histoire de Shawn. Il est temps d'abandonner les choses que nous ne pouvons pas contrôler et de vivre notre vie selon la volonté de Dieu. Lorsque nous faisons sa volonté, nous choisissons le meilleur chemin qui nous rendra le plus heureux, et toujours il nous dira, Je t'aime et je suis fier de toi.


Ce que nous pouvons tous apprendre de l'histoire de Shawn Johnson

Shawn Johnson, un ancien gymnaste qui a participé aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, remportant trois médailles d'argent et une médaille d'or, était connu comme le chouchou de l'Amérique. Au cas où vous n'auriez pas encore vu la vidéo, Shawn a parlé de son expérience sous les feux de la rampe avec l'organisation Je suis deuxième, un mouvement qui encourage les autres à vivre pour Dieu. Vous pouvez regarder toute sa vidéo ici pour en savoir plus sur sa vie.

En un mot, Shawn raconte à nous, auditeurs, le souvenir d'avoir reçu sa première médaille d'argent à Pékin. Le score de Nastia Liukin était le plus élevé et Shawn savait qu'elle ne gagnerait pas l'or avant de donner ce qu'elle appelle l'une des plus grandes performances qu'elle ait jamais données. Dans son esprit, elle pensait que même si elle ne gagnerait pas, au moins elle saurait (et, espérons-le, que d'autres le sauraient également) qu'elle a donné 110% et a fait de son mieux. Cependant, lorsqu'elle a reçu sa médaille d'argent lors de la remise des prix, l'homme qui la lui a donnée a dit: "Je suis désolé." Shawn a expliqué qu'en entendant ces deux mots, elle avait l'impression qu'elle avait laissé tomber le monde entier et que même si elle avait tout donné, cela ne suffisait pas aux millions de téléspectateurs. Après cela, elle a reçu deux médailles d'argent supplémentaires, et enfin une médaille d'or, mais à ce stade, elle a dit que cela n'avait plus vraiment d'importance.

À partir de là, le jeune de 16 (aujourd'hui 24) ans a été pris dans les filets des médias et de la célébrité. Elle était candidate à "Dancing With the Stars" mais a été critiquée par beaucoup pour sa taille, son poids et sa personnalité. Shawn a déclaré qu'elle avait commencé à tout changer chez elle, ce qui, selon elle, était "épuisant" et qu'en plus de tout cela, elle s'entraînait au moins 40 heures par semaine pour les prochains jeux olympiques. Par pure inquiétude, ses parents voulaient qu'elle consulte un psychologue, la soupçonnant de dépression clinique.

Cependant, Shawn se souvient d'un moment fort qui lui est venu alors qu'elle était sur le point de commencer son entraînement un jour à la poutre. Elle dit qu'en regardant la poutre, elle a senti qu'elle pouvait entendre Dieu lui dire que même si elle avait peur de décevoir beaucoup de gens, il était normal qu'elle suive son cœur et mette tout derrière elle. "À cet instant, j'ai senti que le monde entier était soulevé de mes épaules, et c'était comme à cet instant, je savais que tout irait bien", explique Shawn, "Je donnais mon cœur et mon âme, et j'arrivais à un endroit dont je n'étais pas fier, tout ça pour cette médaille d'or encore une fois dont je me souviens distinctement en 2008 n'étant pas la meilleure chose au monde, et je pense que c'est juste ce genre de validation qu'il y a toujours plus." Il y a toujours plus. Après mûre réflexion, la gymnaste a choisi de se retirer de la gymnastique de compétition le 3 juin 2012. D'après son expérience, Shawn nous dit que Dieu est tout pour elle et qu'il sera toujours sa récompense la plus fière, quel que soit le nombre de médailles d'or qu'elle pourrait remporter. .

J'ai été tellement inspirée par cette histoire parce que parfois on ne sait pas vraiment ce qui se passe dans la tête des célébrités et des athlètes professionnels. Pour moi, il y a très longtemps (il y a seulement un peu plus de deux ans) je jouais dans une équipe compétitive d'ultimate frisbee au lycée. Nous étions une équipe très performante, remportant des championnats régionaux chaque année, remportant le titre de champion d'État chaque année, la deuxième place aux championnats nationaux et remportant d'autres tournois supplémentaires tout au long de la saison. Ces jours faisaient partie de mes souvenirs préférés du lycée et nous avons tous travaillé très dur pour en arriver là où nous en étions. J'ai les médailles et les trophées pour le prouver. Cependant, je n'ai jamais été satisfait de la façon dont je jouais. Au lieu de jouer pour le plaisir, j'ai plutôt commencé à me concentrer simplement sur le perfectionnement de tout, ce que vous voulez bien sûr améliorer votre jeu, bien sûr, mais j'avais des normes impossibles pour moi-même. Cela gâchait parfois la joie que j'avais autrefois pour le sport, et c'était épuisant.

En tant qu'athlète, vous travaillez vers cet objectif de gagner, d'obtenir la première place. C'est un sentiment incroyable quand on vous donne cette médaille d'or, sachant que tout votre travail acharné a fini par payer, mais ces sentiments sont éphémères. Ces courts instants de bonheur s'estompent, et ils passent avec le temps. Ne vous méprenez pas, ce sont de grands souvenirs et des choses merveilleuses à vivre, mais ce que je veux dire, c'est que ces brèves joies de ce monde ne sont pas notre fin ultime. N'est-il pas incroyable que notre Dieu nous ait créés pour qu'en fin de compte rien de ce monde ne comblera ce vide dans nos cœurs parce que lui seul peut le combler avec son amour ? Il est amour!

Une autre chose importante que je tiens à souligner que j'aime dans l'interview de Shawn est que elle sait maintenant que l'opinion de personne d'autre n'a d'importance. Avec toutes les critiques et les jugements qu'elle a reçus tout au long de sa carrière, elle pensait que se changer et faire ce qu'elle pensait que tout le monde voudrait les rendrait heureux, ce qui rendrait finalement sa heureux. Il y a beaucoup de pression maintenant sur ce à quoi nous devrions ressembler en tant que femmes, comment nous devrions agir et ce que nous devrions faire de nous-mêmes. En fin de compte, cependant, qui est l'opinion qui compte vraiment ? A qui cherchons-nous finalement à plaire ? En tant qu'enfants, nous faisons ce que nous pouvons pour rendre nos parents fiers. Pour moi, rien de tel que d'entendre un de mes parents dire qu'ils sont fiers de moi. Nous recherchons cette approbation de notre Vrai Père, qui nous dit tous les jours qu'il nous aime. Que ce soit la motivation, de savoir que le Seigneur nous dit, Je suis fier de toi, que ça suffise.

Prenons donc note de l'histoire de Shawn. Il est temps d'abandonner les choses que nous ne pouvons pas contrôler et de vivre notre vie selon la volonté de Dieu. Lorsque nous faisons sa volonté, nous choisissons le meilleur chemin qui nous rendra le plus heureux, et toujours il nous dira, Je t'aime et je suis fier de toi.


Ce que nous pouvons tous apprendre de l'histoire de Shawn Johnson

Shawn Johnson, un ancien gymnaste qui a participé aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, remportant trois médailles d'argent et une médaille d'or, était connu comme le chouchou de l'Amérique. Au cas où vous n'auriez pas encore vu la vidéo, Shawn a parlé de son expérience sous les feux de la rampe avec l'organisation Je suis deuxième, un mouvement qui encourage les autres à vivre pour Dieu. Vous pouvez regarder toute sa vidéo ici pour en savoir plus sur sa vie.

En un mot, Shawn raconte à nous, auditeurs, le souvenir d'avoir reçu sa première médaille d'argent à Pékin. Le score de Nastia Liukin était le plus élevé et Shawn savait qu'elle ne gagnerait pas l'or avant de donner ce qu'elle appelle l'une des plus grandes performances qu'elle ait jamais données. Dans son esprit, elle pensait que même si elle ne gagnerait pas, au moins elle saurait (et, espérons-le, d'autres le sauraient également) qu'elle a donné 110% et a fait de son mieux. Cependant, lorsqu'elle a reçu sa médaille d'argent lors de la remise des prix, l'homme qui la lui a donnée a dit : « Je suis désolé. » Shawn a expliqué qu'en entendant ces deux mots, elle avait l'impression qu'elle avait laissé tomber le monde entier et que même si elle avait tout donné, cela ne suffisait pas aux millions de téléspectateurs. Après cela, elle a reçu deux médailles d'argent supplémentaires, et enfin une médaille d'or, mais à ce stade, elle a dit que cela n'avait plus vraiment d'importance.

À partir de là, le jeune de 16 (aujourd'hui 24) ans a été pris dans les filets des médias et de la célébrité. Elle était candidate à "Dancing With the Stars" mais a été critiquée par beaucoup pour sa taille, son poids et sa personnalité. Shawn a déclaré qu'elle avait commencé à tout changer chez elle, ce qui, selon elle, était "épuisant" et qu'en plus de tout cela, elle s'entraînait au moins 40 heures par semaine pour les prochains jeux olympiques. Par pure inquiétude, ses parents voulaient qu'elle consulte un psychologue, la soupçonnant de dépression clinique.

Cependant, Shawn se souvient d'un moment fort qui lui est venu alors qu'elle était sur le point de commencer son entraînement un jour à la poutre. Elle dit qu'en regardant la poutre, elle a senti qu'elle pouvait entendre Dieu lui dire que même si elle avait peur de décevoir beaucoup de gens, il était normal qu'elle suive son cœur et mette tout derrière elle. "À cet instant, j'ai senti que le monde entier était soulevé de mes épaules, et c'était comme à cet instant, je savais que tout irait bien", explique Shawn, "Je donnais mon cœur et mon âme, et j'arrivais à un endroit dont je n'étais pas fier, tout cela pour cette médaille d'or encore une fois dont je me souviens distinctement en 2008 n'étant pas la meilleure chose au monde, et je pense que c'est juste ce genre de validation qu'il y a toujours plus. " Il y a toujours plus. Après mûre réflexion, la gymnaste a choisi de se retirer de la gymnastique de compétition le 3 juin 2012. D'après son expérience, Shawn nous dit que Dieu est tout pour elle et qu'il sera toujours sa récompense la plus fière, quel que soit le nombre de médailles d'or qu'elle pourrait remporter. .

J'ai été tellement inspirée par cette histoire parce que parfois on ne sait pas vraiment ce qui se passe dans la tête des célébrités et des athlètes professionnels. Pour moi, il y a très longtemps (il y a seulement un peu plus de deux ans) je jouais dans une équipe compétitive d'ultimate frisbee au lycée. Nous étions une équipe très performante, remportant des championnats régionaux chaque année, remportant le titre de champion d'État chaque année, la deuxième place aux championnats nationaux et remportant d'autres tournois supplémentaires tout au long de la saison. Ces jours faisaient partie de mes souvenirs préférés du lycée et nous avons tous travaillé très dur pour en arriver là où nous en étions. J'ai les médailles et les trophées pour le prouver. Cependant, je n'ai jamais été satisfait de la façon dont je jouais. Au lieu de jouer pour le plaisir, j'ai plutôt commencé à me concentrer uniquement sur le perfectionnement de tout, ce que vous voulez bien sûr améliorer votre jeu, bien sûr, mais j'avais des normes impossibles pour moi-même. Cela gâchait parfois la joie que j'avais autrefois pour le sport, et c'était épuisant.

En tant qu'athlète, vous travaillez vers cet objectif de gagner, d'obtenir la première place. C'est un sentiment incroyable quand on vous donne cette médaille d'or, sachant que tout votre travail acharné a fini par payer, mais ces sentiments sont éphémères. Ces courts instants de bonheur s'estompent, et ils passent avec le temps. Ne vous méprenez pas, ce sont de grands souvenirs et des choses merveilleuses à vivre, mais ce que je veux dire, c'est que ces brèves joies de ce monde ne sont pas notre fin ultime. N'est-il pas incroyable que notre Dieu nous ait créés pour qu'en fin de compte rien de ce monde ne comblera ce vide dans nos cœurs parce que lui seul peut le combler avec son amour ? Il est amour!

Une autre chose importante que je tiens à souligner que j'aime dans l'interview de Shawn est que elle sait maintenant que l'opinion de personne d'autre n'a d'importance. Avec toutes les critiques et les jugements qu'elle a reçus tout au long de sa carrière, elle pensait que se changer et faire ce qu'elle pensait que tout le monde voudrait les rendrait heureux, ce qui rendrait finalement sa heureux. Il y a beaucoup de pression maintenant sur ce à quoi nous devrions ressembler en tant que femmes, comment nous devrions agir et ce que nous devrions faire de nous-mêmes. En fin de compte, cependant, qui est l'opinion qui compte vraiment ? À qui essayons-nous finalement de plaire? En tant qu'enfants, nous faisons ce que nous pouvons pour rendre nos parents fiers. Pour moi, rien de tel que d'entendre un de mes parents dire qu'ils sont fiers de moi. Nous recherchons cette approbation de notre Vrai Père, qui nous dit tous les jours qu'il nous aime. Que ce soit la motivation, de savoir que le Seigneur nous dit, Je suis fier de toi, que ça suffise.

Prenons donc note de l'histoire de Shawn. Il est temps d'abandonner les choses que nous ne pouvons pas contrôler et de vivre notre vie selon la volonté de Dieu. Lorsque nous faisons sa volonté, nous choisissons le meilleur chemin qui nous rendra le plus heureux, et toujours il nous dira, Je t'aime et je suis fier de toi.


Ce que nous pouvons tous apprendre de l'histoire de Shawn Johnson

Shawn Johnson, un ancien gymnaste qui a participé aux Jeux olympiques de Pékin en 2008, remportant trois médailles d'argent et une médaille d'or, était connu comme le chouchou de l'Amérique. Au cas où vous n'auriez pas encore vu la vidéo, Shawn a parlé de son expérience sous les feux de la rampe avec l'organisation Je suis deuxième, un mouvement qui encourage les autres à vivre pour Dieu. Vous pouvez regarder toute sa vidéo ici pour en savoir plus sur sa vie.

En un mot, Shawn raconte à nous, auditeurs, le souvenir d'avoir reçu sa première médaille d'argent à Pékin. Nastia Liukin's score was the highest and Shawn knew she would not win the gold before she gave what she calls one of the greatest performances she had ever given. In her mind she thought that although she would not win, at least she would know (and hopefully others would know as well) that she gave it 110 percent and did her absolute best. However, when she was given her silver medal at the awards, the man who gave it to her said, "I'm sorry." Shawn explained that from hearing those two words she felt that she had let the whole world down and that although she gave it her all, it was not enough to the millions of viewers. After this she went on to receive an additional two silver medals, and finally a gold, but by that point she said it did not really matter anymore.

From there on, the 16- (now 24-) year-old was caught up in the net of the media and fame. She was a contestant on "Dancing With the Stars" but was criticized by many about her height, weight, and personality. Shawn said she began changing everything about herself, which she noted was "exhausting," and on top of it all, she was training at least 40 hours a week for the next Olympic games. Out of sheer concern, her parents wanted her to see a psychologist, suspecting her of clinical depression.

However, Shawn recalls a powerful moment that occurred to her while she was about to start her practice one day on the balance beam. She says while staring down at the beam she felt she could hear God telling her that although she has been afraid of disappointing a lot of people it was OK for her to follow her heart and put it all behind her. "In that instant I felt the entire world be lifted off my shoulders, and it was like in that one instant I knew it was all going to be OK," Shawn explains, "I was giving my heart and soul, and getting to a place I was not proud of, all for that gold medal again that I distinctly remember in 2008 not being the greatest thing in the world, and I think it's just that kind of validation that there's always more." There's always more. After a great deal of consideration, the gymnast chose to retire from competitive gymnastics on June 3, 2012. From her experience Shawn tells us that God is her everything and He will always be her proudest award, regardless of however many gold medals she could win.

I was so inspired by this story because sometimes you do not really know what is going through the minds of celebrities and professional athletes. For me, way back when (only a little over two years ago) I played on a competitive ultimate frisbee team in high school. We were a very successful team, winning Regional championships every year, claiming the state championship title every year, second place at Nationals, and winning other additional tournaments throughout the season. Those days were some of my favorite memories of high school and we all worked really hard to get to where we were I have the medals and trophies to prove it. However, I was never happy with how I played. Instead of playing for fun I instead began focusing merely on perfecting everything, which of course you want to improve your game, sure, but I had impossible standards for myself. It sometimes ruined the joy I once had for the sport, and it was exhausting.

As an athlete, you work towards that goal of winning, getting first place. It's an incredible feeling when you are given that gold medal, knowing that all of your hard work paid off in the end, however these feelings are fleeting. These short moments of happiness wear off, and they pass with time. Don't get me wrong, they are great memories and wonderful things to experience, but my point is these brief joys of this world are not our ultimate end. Isn't it incredible that our God created us so that ultimately nothing of this world will fill that gap in our hearts because only He can fill it with His love? Il est love!

Another important thing I want to point out that I love about Shawn's interview is that elle knows now that no one else's opinions matter. With all of the criticism and judgments she received throughout her career she thought changing herself and doing what she thought everyone else would want would make them happy, which would ultimately make sa happy. There is a lot of pressure out there now about what we as women should look like, how we should act, and what we should do with ourselves. In the end, however, who's opinion really matters? Who are we ultimately trying to please? As kids we do what we can to make our parents proud. For me, there's nothing quite like hearing one of my parents say that they are proud of me. We seek this approval from our True Father, who everyday tells us that He loves us. Let this be the motivation, to know that the Lord is telling us, I am proud of you, let that be enough.

So let's take note of Shawn's story. It's time to let go of the things we cannot control, and instead live our lives according to God's will. When we are doing His will we choose the best path that will make us the happiest, and always He will tell us, I love you and I am proud of you.


What We Can All Learn From Shawn Johnson's Story

Shawn Johnson, a former gymnast who competed at the 2008 Beijing Olympics, claiming three silver medals and one gold medal, was known as America's sweetheart. In case you have not seen the video yet, Shawn spoke about her experience being in the limelight with the organization I Am Second, a movement which encourages others to live for God. You can watch her entire video here to hear more about her life.

In a nutshell, Shawn relates to us listeners a memory of receiving her first silver medal at Beijing. Nastia Liukin's score was the highest and Shawn knew she would not win the gold before she gave what she calls one of the greatest performances she had ever given. In her mind she thought that although she would not win, at least she would know (and hopefully others would know as well) that she gave it 110 percent and did her absolute best. However, when she was given her silver medal at the awards, the man who gave it to her said, "I'm sorry." Shawn explained that from hearing those two words she felt that she had let the whole world down and that although she gave it her all, it was not enough to the millions of viewers. After this she went on to receive an additional two silver medals, and finally a gold, but by that point she said it did not really matter anymore.

From there on, the 16- (now 24-) year-old was caught up in the net of the media and fame. She was a contestant on "Dancing With the Stars" but was criticized by many about her height, weight, and personality. Shawn said she began changing everything about herself, which she noted was "exhausting," and on top of it all, she was training at least 40 hours a week for the next Olympic games. Out of sheer concern, her parents wanted her to see a psychologist, suspecting her of clinical depression.

However, Shawn recalls a powerful moment that occurred to her while she was about to start her practice one day on the balance beam. She says while staring down at the beam she felt she could hear God telling her that although she has been afraid of disappointing a lot of people it was OK for her to follow her heart and put it all behind her. "In that instant I felt the entire world be lifted off my shoulders, and it was like in that one instant I knew it was all going to be OK," Shawn explains, "I was giving my heart and soul, and getting to a place I was not proud of, all for that gold medal again that I distinctly remember in 2008 not being the greatest thing in the world, and I think it's just that kind of validation that there's always more." There's always more. After a great deal of consideration, the gymnast chose to retire from competitive gymnastics on June 3, 2012. From her experience Shawn tells us that God is her everything and He will always be her proudest award, regardless of however many gold medals she could win.

I was so inspired by this story because sometimes you do not really know what is going through the minds of celebrities and professional athletes. For me, way back when (only a little over two years ago) I played on a competitive ultimate frisbee team in high school. We were a very successful team, winning Regional championships every year, claiming the state championship title every year, second place at Nationals, and winning other additional tournaments throughout the season. Those days were some of my favorite memories of high school and we all worked really hard to get to where we were I have the medals and trophies to prove it. However, I was never happy with how I played. Instead of playing for fun I instead began focusing merely on perfecting everything, which of course you want to improve your game, sure, but I had impossible standards for myself. It sometimes ruined the joy I once had for the sport, and it was exhausting.

As an athlete, you work towards that goal of winning, getting first place. It's an incredible feeling when you are given that gold medal, knowing that all of your hard work paid off in the end, however these feelings are fleeting. These short moments of happiness wear off, and they pass with time. Don't get me wrong, they are great memories and wonderful things to experience, but my point is these brief joys of this world are not our ultimate end. Isn't it incredible that our God created us so that ultimately nothing of this world will fill that gap in our hearts because only He can fill it with His love? Il est love!

Another important thing I want to point out that I love about Shawn's interview is that elle knows now that no one else's opinions matter. With all of the criticism and judgments she received throughout her career she thought changing herself and doing what she thought everyone else would want would make them happy, which would ultimately make sa happy. There is a lot of pressure out there now about what we as women should look like, how we should act, and what we should do with ourselves. In the end, however, who's opinion really matters? Who are we ultimately trying to please? As kids we do what we can to make our parents proud. For me, there's nothing quite like hearing one of my parents say that they are proud of me. We seek this approval from our True Father, who everyday tells us that He loves us. Let this be the motivation, to know that the Lord is telling us, I am proud of you, let that be enough.

So let's take note of Shawn's story. It's time to let go of the things we cannot control, and instead live our lives according to God's will. When we are doing His will we choose the best path that will make us the happiest, and always He will tell us, I love you and I am proud of you.


What We Can All Learn From Shawn Johnson's Story

Shawn Johnson, a former gymnast who competed at the 2008 Beijing Olympics, claiming three silver medals and one gold medal, was known as America's sweetheart. In case you have not seen the video yet, Shawn spoke about her experience being in the limelight with the organization I Am Second, a movement which encourages others to live for God. You can watch her entire video here to hear more about her life.

In a nutshell, Shawn relates to us listeners a memory of receiving her first silver medal at Beijing. Nastia Liukin's score was the highest and Shawn knew she would not win the gold before she gave what she calls one of the greatest performances she had ever given. In her mind she thought that although she would not win, at least she would know (and hopefully others would know as well) that she gave it 110 percent and did her absolute best. However, when she was given her silver medal at the awards, the man who gave it to her said, "I'm sorry." Shawn explained that from hearing those two words she felt that she had let the whole world down and that although she gave it her all, it was not enough to the millions of viewers. After this she went on to receive an additional two silver medals, and finally a gold, but by that point she said it did not really matter anymore.

From there on, the 16- (now 24-) year-old was caught up in the net of the media and fame. She was a contestant on "Dancing With the Stars" but was criticized by many about her height, weight, and personality. Shawn said she began changing everything about herself, which she noted was "exhausting," and on top of it all, she was training at least 40 hours a week for the next Olympic games. Out of sheer concern, her parents wanted her to see a psychologist, suspecting her of clinical depression.

However, Shawn recalls a powerful moment that occurred to her while she was about to start her practice one day on the balance beam. She says while staring down at the beam she felt she could hear God telling her that although she has been afraid of disappointing a lot of people it was OK for her to follow her heart and put it all behind her. "In that instant I felt the entire world be lifted off my shoulders, and it was like in that one instant I knew it was all going to be OK," Shawn explains, "I was giving my heart and soul, and getting to a place I was not proud of, all for that gold medal again that I distinctly remember in 2008 not being the greatest thing in the world, and I think it's just that kind of validation that there's always more." There's always more. After a great deal of consideration, the gymnast chose to retire from competitive gymnastics on June 3, 2012. From her experience Shawn tells us that God is her everything and He will always be her proudest award, regardless of however many gold medals she could win.

I was so inspired by this story because sometimes you do not really know what is going through the minds of celebrities and professional athletes. For me, way back when (only a little over two years ago) I played on a competitive ultimate frisbee team in high school. We were a very successful team, winning Regional championships every year, claiming the state championship title every year, second place at Nationals, and winning other additional tournaments throughout the season. Those days were some of my favorite memories of high school and we all worked really hard to get to where we were I have the medals and trophies to prove it. However, I was never happy with how I played. Instead of playing for fun I instead began focusing merely on perfecting everything, which of course you want to improve your game, sure, but I had impossible standards for myself. It sometimes ruined the joy I once had for the sport, and it was exhausting.

As an athlete, you work towards that goal of winning, getting first place. It's an incredible feeling when you are given that gold medal, knowing that all of your hard work paid off in the end, however these feelings are fleeting. These short moments of happiness wear off, and they pass with time. Don't get me wrong, they are great memories and wonderful things to experience, but my point is these brief joys of this world are not our ultimate end. Isn't it incredible that our God created us so that ultimately nothing of this world will fill that gap in our hearts because only He can fill it with His love? Il est love!

Another important thing I want to point out that I love about Shawn's interview is that elle knows now that no one else's opinions matter. With all of the criticism and judgments she received throughout her career she thought changing herself and doing what she thought everyone else would want would make them happy, which would ultimately make sa happy. There is a lot of pressure out there now about what we as women should look like, how we should act, and what we should do with ourselves. In the end, however, who's opinion really matters? Who are we ultimately trying to please? As kids we do what we can to make our parents proud. For me, there's nothing quite like hearing one of my parents say that they are proud of me. We seek this approval from our True Father, who everyday tells us that He loves us. Let this be the motivation, to know that the Lord is telling us, I am proud of you, let that be enough.

So let's take note of Shawn's story. It's time to let go of the things we cannot control, and instead live our lives according to God's will. When we are doing His will we choose the best path that will make us the happiest, and always He will tell us, I love you and I am proud of you.


What We Can All Learn From Shawn Johnson's Story

Shawn Johnson, a former gymnast who competed at the 2008 Beijing Olympics, claiming three silver medals and one gold medal, was known as America's sweetheart. In case you have not seen the video yet, Shawn spoke about her experience being in the limelight with the organization I Am Second, a movement which encourages others to live for God. You can watch her entire video here to hear more about her life.

In a nutshell, Shawn relates to us listeners a memory of receiving her first silver medal at Beijing. Nastia Liukin's score was the highest and Shawn knew she would not win the gold before she gave what she calls one of the greatest performances she had ever given. In her mind she thought that although she would not win, at least she would know (and hopefully others would know as well) that she gave it 110 percent and did her absolute best. However, when she was given her silver medal at the awards, the man who gave it to her said, "I'm sorry." Shawn explained that from hearing those two words she felt that she had let the whole world down and that although she gave it her all, it was not enough to the millions of viewers. After this she went on to receive an additional two silver medals, and finally a gold, but by that point she said it did not really matter anymore.

From there on, the 16- (now 24-) year-old was caught up in the net of the media and fame. She was a contestant on "Dancing With the Stars" but was criticized by many about her height, weight, and personality. Shawn said she began changing everything about herself, which she noted was "exhausting," and on top of it all, she was training at least 40 hours a week for the next Olympic games. Out of sheer concern, her parents wanted her to see a psychologist, suspecting her of clinical depression.

However, Shawn recalls a powerful moment that occurred to her while she was about to start her practice one day on the balance beam. She says while staring down at the beam she felt she could hear God telling her that although she has been afraid of disappointing a lot of people it was OK for her to follow her heart and put it all behind her. "In that instant I felt the entire world be lifted off my shoulders, and it was like in that one instant I knew it was all going to be OK," Shawn explains, "I was giving my heart and soul, and getting to a place I was not proud of, all for that gold medal again that I distinctly remember in 2008 not being the greatest thing in the world, and I think it's just that kind of validation that there's always more." There's always more. After a great deal of consideration, the gymnast chose to retire from competitive gymnastics on June 3, 2012. From her experience Shawn tells us that God is her everything and He will always be her proudest award, regardless of however many gold medals she could win.

I was so inspired by this story because sometimes you do not really know what is going through the minds of celebrities and professional athletes. For me, way back when (only a little over two years ago) I played on a competitive ultimate frisbee team in high school. We were a very successful team, winning Regional championships every year, claiming the state championship title every year, second place at Nationals, and winning other additional tournaments throughout the season. Those days were some of my favorite memories of high school and we all worked really hard to get to where we were I have the medals and trophies to prove it. However, I was never happy with how I played. Instead of playing for fun I instead began focusing merely on perfecting everything, which of course you want to improve your game, sure, but I had impossible standards for myself. It sometimes ruined the joy I once had for the sport, and it was exhausting.

As an athlete, you work towards that goal of winning, getting first place. It's an incredible feeling when you are given that gold medal, knowing that all of your hard work paid off in the end, however these feelings are fleeting. These short moments of happiness wear off, and they pass with time. Don't get me wrong, they are great memories and wonderful things to experience, but my point is these brief joys of this world are not our ultimate end. Isn't it incredible that our God created us so that ultimately nothing of this world will fill that gap in our hearts because only He can fill it with His love? Il est love!

Another important thing I want to point out that I love about Shawn's interview is that elle knows now that no one else's opinions matter. With all of the criticism and judgments she received throughout her career she thought changing herself and doing what she thought everyone else would want would make them happy, which would ultimately make sa happy. There is a lot of pressure out there now about what we as women should look like, how we should act, and what we should do with ourselves. In the end, however, who's opinion really matters? Who are we ultimately trying to please? As kids we do what we can to make our parents proud. For me, there's nothing quite like hearing one of my parents say that they are proud of me. We seek this approval from our True Father, who everyday tells us that He loves us. Let this be the motivation, to know that the Lord is telling us, I am proud of you, let that be enough.

So let's take note of Shawn's story. It's time to let go of the things we cannot control, and instead live our lives according to God's will. When we are doing His will we choose the best path that will make us the happiest, and always He will tell us, I love you and I am proud of you.


What We Can All Learn From Shawn Johnson's Story

Shawn Johnson, a former gymnast who competed at the 2008 Beijing Olympics, claiming three silver medals and one gold medal, was known as America's sweetheart. In case you have not seen the video yet, Shawn spoke about her experience being in the limelight with the organization I Am Second, a movement which encourages others to live for God. You can watch her entire video here to hear more about her life.

In a nutshell, Shawn relates to us listeners a memory of receiving her first silver medal at Beijing. Nastia Liukin's score was the highest and Shawn knew she would not win the gold before she gave what she calls one of the greatest performances she had ever given. In her mind she thought that although she would not win, at least she would know (and hopefully others would know as well) that she gave it 110 percent and did her absolute best. However, when she was given her silver medal at the awards, the man who gave it to her said, "I'm sorry." Shawn explained that from hearing those two words she felt that she had let the whole world down and that although she gave it her all, it was not enough to the millions of viewers. After this she went on to receive an additional two silver medals, and finally a gold, but by that point she said it did not really matter anymore.

From there on, the 16- (now 24-) year-old was caught up in the net of the media and fame. She was a contestant on "Dancing With the Stars" but was criticized by many about her height, weight, and personality. Shawn said she began changing everything about herself, which she noted was "exhausting," and on top of it all, she was training at least 40 hours a week for the next Olympic games. Out of sheer concern, her parents wanted her to see a psychologist, suspecting her of clinical depression.

However, Shawn recalls a powerful moment that occurred to her while she was about to start her practice one day on the balance beam. She says while staring down at the beam she felt she could hear God telling her that although she has been afraid of disappointing a lot of people it was OK for her to follow her heart and put it all behind her. "In that instant I felt the entire world be lifted off my shoulders, and it was like in that one instant I knew it was all going to be OK," Shawn explains, "I was giving my heart and soul, and getting to a place I was not proud of, all for that gold medal again that I distinctly remember in 2008 not being the greatest thing in the world, and I think it's just that kind of validation that there's always more." There's always more. After a great deal of consideration, the gymnast chose to retire from competitive gymnastics on June 3, 2012. From her experience Shawn tells us that God is her everything and He will always be her proudest award, regardless of however many gold medals she could win.

I was so inspired by this story because sometimes you do not really know what is going through the minds of celebrities and professional athletes. For me, way back when (only a little over two years ago) I played on a competitive ultimate frisbee team in high school. We were a very successful team, winning Regional championships every year, claiming the state championship title every year, second place at Nationals, and winning other additional tournaments throughout the season. Those days were some of my favorite memories of high school and we all worked really hard to get to where we were I have the medals and trophies to prove it. However, I was never happy with how I played. Instead of playing for fun I instead began focusing merely on perfecting everything, which of course you want to improve your game, sure, but I had impossible standards for myself. It sometimes ruined the joy I once had for the sport, and it was exhausting.

As an athlete, you work towards that goal of winning, getting first place. It's an incredible feeling when you are given that gold medal, knowing that all of your hard work paid off in the end, however these feelings are fleeting. These short moments of happiness wear off, and they pass with time. Don't get me wrong, they are great memories and wonderful things to experience, but my point is these brief joys of this world are not our ultimate end. Isn't it incredible that our God created us so that ultimately nothing of this world will fill that gap in our hearts because only He can fill it with His love? Il est love!

Another important thing I want to point out that I love about Shawn's interview is that elle knows now that no one else's opinions matter. With all of the criticism and judgments she received throughout her career she thought changing herself and doing what she thought everyone else would want would make them happy, which would ultimately make sa happy. There is a lot of pressure out there now about what we as women should look like, how we should act, and what we should do with ourselves. In the end, however, who's opinion really matters? Who are we ultimately trying to please? As kids we do what we can to make our parents proud. For me, there's nothing quite like hearing one of my parents say that they are proud of me. We seek this approval from our True Father, who everyday tells us that He loves us. Let this be the motivation, to know that the Lord is telling us, I am proud of you, let that be enough.

So let's take note of Shawn's story. It's time to let go of the things we cannot control, and instead live our lives according to God's will. When we are doing His will we choose the best path that will make us the happiest, and always He will tell us, I love you and I am proud of you.


Voir la vidéo: Caribou Coffee Medium Roast Review (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Donte

    Plus tôt, je pensais différemment, merci pour une explication.

  2. Steward

    Cela peut être argumenté sans cesse.

  3. Malagore

    Brad pourquoi ça



Écrire un message